Gestion de copropriété : comment faciliter les choses ?

Gestion de copropriété : comment faciliter les choses ?

Investir dans une copropriété peut être une bonne manière de diversifier votre patrimoine. Sans compter que les risques dans ce genre de placement sont mutualités. Vous ne vous engagez que sur votre quote-part uniquement. Mais si la modicité des biens tend à en convaincre plus d’un, quelques difficultés sont à prévoir dans ce genre de transaction. On parle notamment de la gestion.

La vie en copropriété est difficile

Être un copropriétaire vous impose certaines règles. Même si en tant que propriétaire, vous avez le droit d’user de votre bien comme bon vous semble, il n’en demeure pas moins que « votre liberté s’arrête là où celle des autres commence » comme les principes du droit l’exigent. Dans ce genre d’immeuble, des règles sont de mise afin de mieux gérer la vie en communauté. Par exemple, certaines activités professionnelles y sont interdites. Et si vous pensez à relouer votre appartement, vous engagerez votre responsabilité sur la qualité de vos locataires, car même les heures de couvre-feu et les heures de travaux seront réglées à la minute près.
En tant que copropriétaire, vous devez aussi verser une cotisation annuelle, correspondant à votre quote-part, pour l’entretien des lieux et les frais de fonctionnement de l’immeuble. Et en tant que telle, vous devez participer aux dettes.

Un Syndic pour vous aider

Le problème étant que dans un immeuble de copropriété, il peut y avoir plusieurs copropriétaires. Ce qui ne rend pas la gestion du bien facile. Heureusement, vous avez des syndics professionnels à dispositions pour vous aider en ce sens.
Ce sont des prestataires de service, expert dans la gestion d’immeuble en copropriété. Ils s’élisent lors de l’Assemblée générale des copropriétaires pour un mandat de 5 ans, renouvelable ou révocable, selon le niveau de satisfaction de chacun.
Le syndic agit comme un représentant des copropriétaires auprès des locataires et dans la gestion de l’immeuble. En échange de quoi, il touche une commission retenue sur les cotisations annuelles.

Et pourquoi pas un logiciel de gestion de copropriété ?

C’est justement cette commission qui gêne la plupart des particuliers. Heureusement, il existe une autre alternative pour une gestion transparente et simple des copropriétés : les logiciels.
Encore récent sur le marché, ces derniers ont pourtant déjà le vent en poupe. Il suffit d’un abonnement sur une plateforme pour informer les différents copropriétaires des annonces de AG, les résultats des réunions, et même des contenus des livres comptables.
Mais attention, outre d’avoir l’aval de tous les copropriétaires, l’utilisation d’un tel programme nécessite le vote d’un syndic bénévole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *